2018, 2019, 2020, 2021

Qualité de l’air intérieur et risque radon : un projet pédagogique en faveur de la santé

En 2018, suite à une sollicitation de l’Agence Régionale de Santé, nous avons commencé à imaginer, concevoir et animer diverses médiations scientifiques visant la sensibilisation de tous les publics hauts-alpins à la qualité de l’air intérieur et au risque radon.

Le département des Hautes-Alpes est l’un des 31 départements français considérés comme prioritaires pour le risque radon. Cette problématique sanitaire d’importance a été incluse dans un projet plus global abordant le thème de la qualité de l’air intérieur et du risque sanitaire lié.

Nos objectifs portent sur une meilleure connaissance des pollutions de l’air intérieur. En effet, nous passons en moyenne environ 90% de notre temps dans un espace clos. Ces animations ont donc pour but de faire découvrir la nature des polluants de l’air intérieur, de mettre en évidence leur présence par l’utilisation d’appareil de mesure, d’évaluer leur impact sanitaire mais aussi de réfléchir aux solutions pour se prémunir de leurs effets indésirables.

Un focus est fait sur un de ces polluants de l’air intérieur, le gaz radon, second responsable des cancers des poumons après le tabac, il reste cependant très méconnu du public. Il est donc important de sensibiliser le public.

Partenaire

Agence Régionale de Santé (ARS Paca et Délégation départementale Hautes-Alpes)

De multiples formes de médiation

Une exposition « Le radon : un tueur dans les Hautes-Alpes ? »

A destination des jeunes et du grand public, cette exposition aborde un sujet grave mais de la manière la moins anxiogène possible : le radon, un gaz radioactif potentiellement mortel. Chaque panneau de cette exposition est partagé en deux : tout d’abord, l’expo raconte sous forme dessinée, en BD, une enquête policière et la traque d’un tueur (le radon) ; la seconde partie du panneau apporte ensuite des compléments scientifiques sur des notions-clés évoquées dans la BD.

Des interventions en classe

Deux séances de 2h chacune. Ces interventions font la part belle aux expériences et aux mesures. On commence par caractériser l’air qui nous entoure, de quels gaz est-il composé et en quelles proportions ? Cet air est important pour l’homme. Quel volume d’air passe dans nos poumons chaque jour ? Quelle est la différence de composition entre l’air inspiré et l’air expiré ? La mesure du CO2 de la pièce et l’évocation des conséquences du taux de CO2 sur la santé permettront d’introduire la notion de pollution de l’air. Quelles sont les grandes sources de pollution de l’air extérieur et de l’air intérieur ? Quel temps passons-nous à l’intérieur chaque jour ? Comment l’air intérieur peut-il être pollué et par quoi (le Co2 de la respiration, les peintures, colles, vernis utilisés dans la maison, produits d’entretien, etc. ). Ces polluants de l’air ont la fâcheuse tendance à passer inaperçus : qu’à cela ne tienne, faisons des mesures avec des détecteurs spécifiques (Co2, composés organiques volatils, particules fines, monoxyde de carbone, humidité). Une idée des COV dégagés par du gel hydro-alcoolique ? Parmi les polluants de l’air intérieur, il y en a un qui est très peu connu mais pourtant particulièrement dangereux : le gaz radon. Il s’agit d’un gaz radioactif provenant des roches du sous-sol et qui peut s’accumuler dans les bâtiments où potentiellement nous le respirons. Comment savoir si l’on est concerné ? Comment mesurer la présence de ce gaz ? Comment s’en protéger ?

Des temps forts

Ces évènements sont organisés en différents lieux du département afin d’aller à la rencontre du public. Ils sont organisés avec un partenaire local et peuvent comprendre plusieurs ateliers :
– La présentation sur plusieurs jours de l’exposition « Radon : un tueur dans les Hautes-Alpes ».
– Un stand d’information grand public sur un lieu rassemblant déjà du public (marché, foire, etc.).
– Des ateliers sur les polluants de l’air (expériences et mesures).
– La présentation des systèmes de mesure de la présence du radon et distribution de dosimètres (ou prise de contacts pour un envoi à la bonne période).
– Une mini-conférence « C’est quoi le radon ».
– Un atelier de fabrication de produits d’entretien ou cosmétiques sans cov.
– Un atelier de fabrication d’un capteur de particules.

Un escape game sur la qualité de l’air et le risque radon

L’histoire est celle du professeur Radonowich qui ne peut pas intervenir lors d’un colloque sur la qualité de l’air. Il va faire appel à un petit groupe de participants pour qu’ils soient son relais et qu’ils témoignent de ses découvertes importantes sur le radon ! Des énigmes permettront de remettre toutes ces infos dans l’ordre et de découvrir quelle grande avancée a fait le professeur…

Des conférences-formations pour les professionnels du bâtiment

Elles ont pour but d’apporter des connaissances et des solutions techniques aux professionnels du bâtiment (architectes, constructeurs, maitres d’œuvre, artisans, etc.) afin d’intervenir lors de la conception du bâtiment mais aussi lors de travaux de remédiation face au radon. En partenariat avec le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement des Hautes-Alpes (CAUE 05) et le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB).

Une plaquette d’information sur le radon dans les Hautes-Alpes

De quoi s’agit-il ? Est-on concernés dans les Hautes-Alpes ? Et dans ma commune ? Comment faire pour savoir si le radon peut rentrer dans mon bâtiment ? Quels travaux réaliser sur le bâtiment pour limiter son entrée ? Cette plaquette est réalisée en partenariat avec le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement des Hautes-Alpes (CAUE 05).

Une campagne de distribution de dosimètres radon

L’Agence Régionale de Santé met à notre disposition des lots de dosimètres radon que nous diffusons au public intéressé par la mesure du taux de radon dans son habitation. La mesure se fait habituellement entre novembre et avril, période où les bâtiments sont les plus confinés à cause du froid et dure au minimum 2 mois. Les dosimètres sont ensuite collectés et envoyés dans un laboratoire pour analyse. Les résultats sont envoyés ensuite aux personnes ayant posé les dosimètres et sont accompagnés des recommandations sanitaires officielles en vue de prévenir les effets associés à l’exposition au radon.

Ces animations vous intéressent ?

Contactez-nous pour mettre en place l’une de ces médiations dans vos locaux (médiathèques, mairies, écoles, collèges, lycées, CDI, écomusées, musées, etc.).

Un projet spécifique peut sans doute être mis en place. Sous réserve des interventions déjà réalisées, nous disposons de financements pour mettre en œuvre des médiations pour vos publics et de manière gratuite pour la structure demandeuse.

Pérennisation du projet

Chaque année nous poursuivons l’affinage et l’enrichissement de nos propositions de médiations sur le thème du radon et de la qualité de l’air. Nous recherchons et renouvelons les demandes de financements pour pérenniser cette action afin de sensibiliser le plus grand nombre.