Conférence du 8 février : "Le radon dans les maisons, une problématique sanitaire dans les Hautes-Alpes : Comment évaluer et réduire son exposition à ce gaz radioactif naturel ?"

La qualité de l'air dans les maisons est un enjeu sanitaire. Elle dépend de sources internes en polluants de l'air (conception, matériaux, aménagements, équipements, activités...) et de sources externes (nature géologique de l'environnement, etc.). Les bâtiments des Hautes-Alpes ont quelques spécificités dont l'une des plus importantes est l'exposition au radon, un gaz radioactif naturel.

dessin conf radon site

 Le département présente en effet le potentiel radon le plus important de la région Sud. Son impact sanitaire est important, près de 20% des cas de cancer du poumon en France lui sont dus. Il faut donc s'en préoccuper, d'autant plus qu'avec des solutions simples de mesures et de gestion, il est donc relativement facile de réduire son exposition. C'est ce dernier point que nous aborderons en détail en lien avec toutes les autres problématiques d'air intérieur afin de réduire dans l'ensemble les expositions aux polluants de l'air intérieur.

Mais, le climat et les modes de chauffage ont d'autres incidences sur la qualité de notre air intérieur qui nécessitent notre attention et dont nous traiterons également. En raison des températures basses en hiver, l'étanchéité à l'air des bâtiments est globalement plus importante et le renouvellement de l'air plus limité. Le chauffage au bois représente par ailleurs une part plus importante que dans les autres départements. Attention à son entretien et à son impact sur la qualié de l'air...

Présenté par Mathieu Izard, ingénieur qualité de l'air intérieur chez Atmosud.

Rendez vous le 8 février 2018 à 18h30, au Foyer des jeunes travailleurs, 73 boulevard Pompidou à Gap.

Entrée libre et gratuite.